vendredi 22 juin 2007

Le lycée Louis Pasteur menacé de fermeture en Tunisie

"titre du journal Lepoint :
11/06/2007-18h06 - Rubrique coordonnée par Irène Inchauspé - © Le Point.fr
Femme d’affaires avisée, Madame Leila Ben Ali, épouse du chef de l’Etat tunisien et son amie Souha Arafat, veuve de Yasser Arafat, qui vit en Tunisie, ont l’intention d’ouvrir prochainement un lycée privé, "l’École internationale de Carthage". Une initiative louable, si dans le même temps, la première dame de Tunisie et celle qui le fut en Palestine n’avaient pas obtenu que le ministère de l’Éducation tunisien ordonne la fermeture du lycée Louis Pasteur. Cet établissement privé, dont la directrice et propriétaire est française, prépare aux examens d’État français et a le tort d’être fort réputé. L’École internationale de Carthage veut donc capter la clientèle des élèves de Pasteur et les professeurs qui, dans l’immédiat, résistent."


Ne rien faire, ou laisser faire serait tomber plus bas que terre. Il revient à chacun d'entre nous d'assumer ses responsabilités et d'agir pour que le font du gouffre ne soit pas atteint. A défaut de quoi l'impacte serait catastrophique.

32 commentaires:

Mira a dit…

mais elle délire .. c'est hallucinant à ce point quand même!

ptitbeurre a dit…

Rassurez vous cher bloggeur, nous ne restons pas les bras croisés, nous agissons et pour preuve nous étions au bord du gouffre et... nous avons fait un pas en avant.

Tun-68 a dit…

j'ai pas compris ce que veut dire un pas en avant?

psynaj a dit…

le lycé louis pasteur, n'est plus menacé de fermeture, IL EST FERME!

Tun-68 a dit…

Ce qui est aussi étonnant c'est de voir la publicité qu'à eu cette école gratuitement dans tous les presses du pays. C'est clairement du détournement de pouvoir à usage personnel.

Tous ce qui se passe est contraire aux articles de la constitution. C’est anticonstitutionnel et totalement une menace directe contre les intérêts de la nation.

psynaj a dit…

tu ne dois plus t'étonner, c'est la loi de la jugle: le roi est mort, vive le roi!

Tun-68 a dit…

Je ne crois pas que c'est la loi de le jungle.

je crois à notre constitution celle qui a permis à Ben Ali de destituer Bourguiba, permettra de destituer bientôt Ben Ali. Et ceux qui ont fait les poches lors de ses mondats, vont partir déguisés en femme vers la frontière algérienne. La roue tourne.

révolté a dit…

Ce qui se passe est anormale et cela ne peut pas durer comme ça . A chaque fois qu'ils se mettent dans un secteur, ils détruisent la concurrence .
Après on s'étonne que les gens fuient le pays .

Tun-68 a dit…

évolté, c'est pas utile de se révolter anonymement :-)

ce que te dis n'avance pas le débat, je dirais même que c'est une contre vérité, car les gens quittent le pays d'abord parce que les revenus sont plus importants à l'étranger :-P

pour que le débat reste constructif, il faudrait se limiter à des arguments constructifs, plutôt qu'à une série d'invectives.

révolté a dit…

Rompre l'anonymat c'est tout une démarche et surtout une responsabilité. Quand on le fait, on ne peut plus reculer, par conséquent il faut s'y préparer et non pas le décider sur un coup de tête . Mais je suis d'accord sur le principe . Seulement un anonyme de plus qui rompt l'anonymat ce n'est pas suffisant, il en faut une multitude . C'est un truc qu'il faut étudier à tête reposée avant de le lancer . Il faudrait que cette multitude non seulement rompt avec l'anonymat mais qu'en plus elle s'organise en formant un groupe solidaire qui ne peut être diviser par le pouvoir . Honnêtement je pense à pas mal de chose, mais j'attends de voir ce qui va se passer avant .

Ps: J'admire ton courage .

Tun-68 a dit…

y a pas de solidarité à avoir, on un un pays, un constitution des droits et des devoirs. On a besoin de demander à personne pour avec nos droits.

Maintenant, la prise de conscience doit se faire au niveau de ceux qui laissent passer les passes droits.

Et ça c'est pas le problèmes de tous mais de certains responsables, qui doivent prendre leurs responsabilités.

ptitbeurre a dit…

J'espére que tu n'es pas sérieux quand tu dis ne pas comprendre ce que c'est que faire un pas en avant lorsqu'on est au bord du gouffre!!! et l'expression n'est d'ailleurs pas de moi! mais bon: avec ce pas en avant cher ami on est en plein dans le gouffre!

révolté a dit…

Ce que je veux dire c'est qu'une action de protestation individuelle, n'est qu'une de plus et n'a pas plus de chance que les autres de réussir .

J'ai bien compris que toi tu comptes sur 1+1+1+1 etc ., mais il faut bien qu'ils se connaissent ses unités pour qu'ils puissent former un groupe solidaire et par conséquent difficilment dissociable les une des autres .

Je dis ça pour éviter le akhta rassi ou adhrab, il faut que tout le monde ressent les coups lorsqu'ils sont donnés sur un. C'est dans ce sens que je dis que la solidarité est necessaire .
Quand je parle d'action je parle d'action de protestation .

Tun-68 a dit…

"sur 1+1+1+1 etc ., mais il faut bien qu'ils se connaissent ses unités pour qu'ils puissent former un groupe solidaire et..."

Là tu parles de politique, moi je te parle de conscience collective.

- si tu as consciences de l'intérêt général, tu n'as pas besoin de connaître les autres pour leur accorder leurs droits et leur demander leurs devoirs.

- si tu fais de la politique, tu peux être un partisan de certains au détriment de l'intérêt général.

Aujourd'hui ce que je crois être une priorité, ce n'est pas la politique, mais la conscience collective.

Car la politique, sans la conscience collective, c'est automatiquement la dictature et le parti-pris.

Et dictature pour dictature, celle que je supporte le plus, c’est celle qui est la moins puritaine.

révolté a dit…

Je trouve que tu as les idées fixes, dans un sens c^'est peut-être bien pour toi, mais ça ne l'est pas pour le pays .
Il ne s'agit pas de politique, je ne pense pas ques les 300 blogeurs aient les mêmes idées politiques .

Je parle du "1+1+1" qui représente la solidarité, le "tous pour un" et "un pour tous" . C'est ce qui nous fait défaut actuellement .

J'admire ta façon de foncer tête baissée et c'est pour cela que j'ai toujours cherché à dialoguer avec toi . Mais je maintiens, que c'est la subtilité qui permet la victoire, il vaut mieux être malin et savoir profiter de la situation en enfoncant le clou sans recevoir des coups que de se faire éliminer au premier coup .

révolté a dit…

Autres choses, la conscience collective tout le monde l'a, même le flic qui fait son boulot .
Seulement il est pas con ou fou au point de se jetter seul dans la geule du loup et pour se voir abandonner et ignorer des autres .

Tun-68 a dit…

ya révolté tu ne serais pas "de passage" dans une autre vie :-)))))

Le but de ma démarche n'est pas la révolte. Je n'y crois pas et je n'en veut pas. Le but est la prise de conscience de ce qui fait que nous allons moins vite que d'autres.

Dans ta manière de voir les choses, tu crois qu'il suffit juste de changer de régime pour que l'on s'en sorte. Moi je crois que changer de régime n'apporte rien, au contraire sa fera reculer les choses.

Le problème n'est pas la structure publique, mais le publique lui même qui doit déjà apprendre à bien se comporter dans le système actuel. Après les choses viennent d'elles même.

Je ne vois absolument aucune raison d'être solidaire de gens, sous le pretexte qu'ils sont d'accords avec moi que la peste c'est pas bien.

d'ailleurs, je ne suis pas solidaire de ceux qui veulent des amnisties à tous les opposants. Comme je ne suis pas solidaire avec ceux qui veulent autoriser les partis politiques religieux.

En fait, je dois être l'un des rares tunisiens, qui trouvent que l'on ne va pas suffisament loin dans la modernité. Et pour moi, le chemin optimal serait de faire avancer le système plutôt que de le détruire.

tu vois, je suis totalement transparent et très clair dans mes objectifs, c'est la manière la plus crédible et la plus efficace pour faire avancer les choses.

Je crois que malgrés tous, il y a plus de gens de valeurs qui ont fait le compromis de rester dans le système pour vivre que de gens de valeurs dans l'opposition. Car même si ça peut sembler dur d'être dans l'opposition, il est largement plus facile et plus populaire de s'opposer que de construire et proposer.

je ne partage pas les objectifs de ceux qui veulent casser les choses, surtout pour revenir à un système plus proche d'une vision traditionnelle.

révolté a dit…

"Dans ta manière de voir les choses, tu crois qu'il suffit juste de changer de régime pour que l'on s'en sorte. Moi je crois que changer de régime n'apporte rien, au contraire sa fera reculer les choses."

Nan pas du tout, je n'osais pas le dire, mais je ne suis pas pressé de changer quoi que ce soit .


"En fait, je dois être l'un des rares tunisiens, qui trouvent que l'on ne va pas suffisament loin dans la modernité. Et pour moi, le chemin optimal serait de faire avancer le système plutôt que de le détruire."

Détrompes toi, je pense de même et j'ai mes raisons pour ça .
Il y a beaucoup de processus de modernisation qui sont déjà lancés et les finacements obtenus . Je ne suis pas fou loin de là, je vis dans la réalité et je sais que ce ne sera pas facile d'assurer l'après . Il faut de l'argent et nous n'avons pas de ressources qui permettent de se payer un tel risque . Il y a des fonctionnaires à payer et des engagements financiers à respecter, des donnations de l'europe et particulièrement de la france qui cesseront automatiquement . Sans oublier le climat d'insécurité qui pèsera sur l'économie et sur les investissements extérieurs . Voila pourquoi personne ne veut prendre un tel risque .

Ceci dit si l'on pèse le pour et le contre, si l'on doit laisser la corruption tel quelle, sous prétexte que ceux qui gouvernent son plus à même d'obtenir les financements necessaire à notre modernisation . Il y a quand même un seuil à respecter et à condition que nous ayons des chiffres suffisament fiables pour établir un seuil au delà duquel les avantages deviennent plus faibles que les inconvéniants .

En d'autres termes en laissant les choses comme elles sont, avons nous une chance de voir le pays en profiter ? J'en doute un peu quand même .
Honnêtement on est devant un cruel dilemme .

Pour l'instant ceux qui en profitent ce sont les quelques nantis qui sont proches du pouvoir .

J'ai bien compris que tu ne veux pas laisser la situation tel quelle mais que tu ne veux pas non plus d'un grand chambardement qui nous ferait courir des risques .

Tu penses que ta méthode est la meilleure, mais je doute qu'elle ne rencontre le moindre succès . Il est impensable que ta méthode permette d'enlever un tel gateau de la bouche de ceux qui l'on déjà goûté en sachant que le parfum de ce gateau les a déjà enivré .

C'est un sacré casse tête à résoudre quand on a pas d'argent comme nos voisins algériens et lybiens .
L'algérie malgré la catastrophe qu'elle a vécue se retrouve avec 80 à 100 milliards de $ de réserve de devise . Lorsqu'elle a été conquise par les français en 1830, il y avait déjà dans ses caisses l'équivalent de 3 fois le budget de l'état français de l'époque.


"ya révolté tu ne serais pas "de passage" dans une autre vie :-)))))"

Pourquoi ? Ce serait le seul à parler de politique ?


"Je crois que malgrés tous, il y a plus de gens de valeurs qui ont fait le compromis de rester dans le système pour vivre que de gens de valeurs dans l'opposition. Car même si ça peut sembler dur d'être dans l'opposition, il est largement plus facile et plus populaire de s'opposer que de construire et proposer."

Je ne dirais pas que tu as tout à fait faux, mais il faut savoir que ceux de l'opposition n'ont pas de chiffre sûre sous les yeux pour pour pouvoir proposer des solutions et construire .
Tu crois que j'ai envie de détruire pour mieux reconstruire ?

Certes je ne suis pas d'accord avec le pouvoir et il y a des erreurs qui ont été commises dans les choix qu'ils ont fait mais apparement pour certains, il y a un début de prise de conscience .

Pour acclérer cette prise de conscince une opposition légale permettrait de souligner tous les points qui laissent à désirer dans les choix du gouvernement . Hors aujourd'hui la critique est interprété comme une attaque et une atteinte à la sûreté publique passible de la prison .

On a juste le droit de la fermer et de regarder et je ne suis pas d'accord avec cette façon de gérer ce pays .
Je veux avoir mon mot à dire, je veux avoir le droit de constituer un parti politique et avoir le droit de m'opposer aux décisions que je jugerais dangereuse pour l'avenir du pays .
Hors malheureusement ceci n'est pas possible, donc tu te retrouves avec des gens qui décident d'utiliser les grands moyens face à un pouvoir sourd à leurs doléances .

Tun-68 a dit…

Le risque que l'on a à terme c'est le risque de rupture de l'unité de la nation.
Si des troubles graves arrivent c'est un risque de rupture de l'unité de la nation.
Mais aussi, si l'arbitraire persiste, c'est aussi un risque de rupture le l'unité de la nation.
Donc, la seule fenêtre possible pour préserver l’unité de la nation, c’est de tuer l’arbitraire sans créer de troubles dans le pays. Ça c’est dans l’intérêt de tous et temps que l’on ne fait qu’arbitrer dans l’intérêt de tous, on n’a rien à ne craindre de personne. C’est application simple des cours de la théorie des jeux.
D’ailleurs, si tu regardes bien, c’est ce que fait le pouvoir, il donne volontiers en gage à la population tous ce qu’elle veut et qui ne lui coute pas.
Et l’ensemble des conjectures nationales et internationales montrent que d’ici 2 ans, le gouvernement sera contraint d’arbitrer dans le sens que je soutien.
Donc pour te répondre, ma démarche a bien toutes ses chances d’aboutir, et on peut se donner rendez-vous pour ça.

révolté a dit…

"Si des troubles graves arrivent c'est un risque de rupture de l'unité de la nation.
Mais aussi, si l'arbitraire persiste, c'est aussi un risque de rupture le l'unité de la nation."

Peut-être mais ce n'est pas sûre, il se peut que ce soit le contraire qui se produise . Le danger ce n'est pas les répercussions intérieurs mais plutôt celles qui changeront nos relations avec l'extérieur . C'est là que réside le grand risque .


Quand à ce qui concerne le risque de rupture de l'unité de la nation dû à la rupture. Je me demandes si l'on en ai bien loin ?
Tu ne crois pas qu'il y a déjà eu une rupture d'amorcée ?


" il donne volontiers en gage à la population tous ce qu’elle veut et qui ne lui coute pas."

C'est vrai, je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis .



"Et l’ensemble des conjectures nationales et internationales montrent que d’ici 2 ans, le gouvernement sera contraint d’arbitrer dans le sens que je soutien."


Je suis d'accord avec ça aussi et j'en ai déjà tenu compte . Il se peut que l'on ai une surprise bien avant . Pour l'instant je me contente d'observer la situation, mais je sais qu'elle est intenable pour le gouvernement .
Mais je ne le vois pas seulement se contenter d'arbitrer, je
pense qu'il sera contraint à plus de concessions et plus encore, je n'en dirais pas plus ce ne sont que des appréciations . En tout cas, sa situation n'est pas des plus enviables, il ne peut passer tout son temps à mendier, negocier des nouveaux crédits réechelonner certaines dettes, faire tourner la planche à billets etc .A cela tu ajoutes ce que tu as mentionné sur un autre post concernant la libéralisation des échanges en 2008 ou plutôt la fin des restrictions douanière à l'égard des produits européens ,a un moment ou à un autre il se passera quelque chose d'autres, je le garde pour moi pour l'instant .

Tun-68 a dit…

Petit cachotier, dit nous donc ce que tu gardes pour toi.:-))))

révolté a dit…

Au lieu de :

Quand à ce qui concerne le risque de rupture de l'unité de la nation dû à la rupture.
Il fallait lire :

Quand à ce qui concerne le risque de rupture de l'unité de la nation dû à l'arbitraire. Je me demandes si l'on en ai bien loin ?
Tu ne crois pas qu'il y a déjà eu une rupture d'amorcée ?



"Petit cachotier, dit nous donc ce que tu gardes pour toi.:-))))"

T'inquiètes pas ce ne sont que des appréciations de la situation qui me font penser qu'il se produira quelque chose . Mais je n'ai pas assez d'éléments pour me prononcer à 100 %, je me contente donc de regarder et d'analyser pour ne pas être pris au dépourvus. j'aime pas les surprises même si elles sont bonnes je veux toujours être au parfum . Ce que je peux répéter sans risque de me tromper c'est que leur situation n'est pas des plus enviables . s'il y a de quoi se faire des cheveux blancs mzintenant, alors qu'est ce que ça sera lorsque l'on aura fait tomber les barrières douanières ?

Ce que je peux te dire encore, c'est qu'ils cherchent à renflouer les caisses de l'état par tous les moyens possible en exploitant tout les moyens permettant d'éviter d'empruenter à l'extérieur mais malheureusement pour eux tous les subterfuges utilisés ne suffisent pas à compenser le manque en besoin de financement . Ils sont donc malgré tout obligé d'emprunter tout en reéchelonnant les premiers emprunts contractés pour payer des plus petites mensualités . Si tu regardes tout les occasions qu'ils ont eu pour gratter de l'argent comme les nouveaux passeports, les nouveaux permis, nouvelle carte grise et je ne sais quoi d'autres encore, tout ça c'est des millions de dinars qui rentrent dans les caisses de l'état . A cela tu rajoute les contrôles de ressources, les redressements qui florissent un peu partout, les privatisations, tout ça cela fait de l'argent pour diminuer le besoin en ressource.

Tun-68 a dit…

je crois que sur ce sujet l'aziz, tu vas vite en conclusion. La tunisie n'est pas une république où les taxes sont énormes, en regard de ce qui se fait ailleurs.

elle n'est pas aussi un état où les ressources se volatilisent comme ça. non tu es loin du compte. Sinon on serait mort depuis bien longtemps.

on fait, les pertes de rendements, sont le fait de petites lachetées individuelles et non d'un crime d'état.

Entre ta position qui est en retrait et celle de ceux qui sont dedant et qui pensent comme toi, je ne vois pas la différence.

je ne crois pas non plus que la tunisie est en déroute économique, même si les choses ne sont pas roses.

bon je dois retourner travailler, il faut bien que certains facent rentrer des devises pendant que d'autres refont le monde ;-))))

révolté a dit…

"chnowwa "VERIFIER", ti howwa business man we ya3ref ,
we t7ib na7kilek errasmy mela fi tounes min Tounes?
Un copain : attends sa licence d´EXPORTATION depuis 2 ans, un autre (enterprise de vente de produits à l´etranger de la Tunisie sans préciser) marrdhouh pendant 6 mois pour lui permettre de commencer, et j´ai choisi les meilleurs examples de firmes qui vont faire entrer des devises à 1Mio Dollar par an au moins.

Ama par contre d´autres reussissent a avoir une license IMPORT ou FRANCHISING en 3 jours, chose dont on peu s´en passer en Tunisie."

Je n'ai jamais demandé une license d'exportation, je ne peux donc me prononcer . Mais toi qui baignes dedans, est-ce que tu pense que ce commentaire qui a été déposé sur un autre blog est juste ?

Si c'est vrai, c'est que c'est grave .



"je crois que sur ce sujet l'aziz, tu vas vite en conclusion. La tunisie n'est pas une république où les taxes sont énormes, en regard de ce qui se fait ailleurs"

Je suis d'accord, mais quand la machine s'emballe et qu'elle décide de t'emmerder, comment tu fais ? Disons par exemple lorsque les sommes petites se transformeent en somme plus importantes et de manières injustifiées .




"elle n'est pas aussi un état où les ressources se volatilisent comme ça. non tu es loin du compte. Sinon on serait mort depuis bien longtemps."

Je ne sais pas mais il se peut quand même qu'une partie se soit envolée quand même .
Mes informations qui ne sont peut-êtres pas fiables me disent le contraire .
Par exemple il y a eu pas mal de jonglage dans les opérations de transferts, mais ce sont des informations à vérifier, je ne peux pas les affirmer avec certitude .

En tout cas j'espères qu'il y a toujours nos approxiamtivement 5,5 milliards de $ en réserve de devises .

Mais comment le vérifier ?
Sinon c'est vrai tu as raison, nous serions mort depuis longtemps .
Tu devrais quand même te renseigner sur une période similaire comme celle de 1985-1986 ou l'on a frôlé la banqueroute .
Quand je dis similaire, j'exagère un peu, nous ne sommes pas aussi vulnérables mais ...

Tun-68 a dit…

on fait il y a un truc qui ne va pas, c'est la manière de débattre, avec des je ne suis pas certain mais je crois que, on finit par ne plus accorder de crédit à rien.

je vais te donner un exemple, je passe la douane toute les 3 semaines environ, il m'arrive d'avoir de lu liquide sur moi entre 100 et 300 dinars, c'est pas grand chose pour ne pas dire rien.

et bien un jour l'un des douaniers m'a dit que je devait changer cet argent avant de sortir de la tunisie.

Alors qu'il est facile de rentrer et de sortir des centaines de milliers d'euros en devise, il n'est pas facile pour monsieur et madame tous le monde de sortir plus de 100 D.

tous ça pour te dire qu'il y deux poids et deux mesures pour une histoire d'echelle.

A l'echelle de l'entreprise, on ne peut pas se permettre le moindre frein, on est obligé de s'aligner des les demandes du marchés.

mais à l'echelle de l'individu, on met en place un maximum de mesures pour qu'il n'y ai pas de risque de liquidités.

sauf que là aussi ça fait bien rire parce que dans le même temps on voit des jeunes Bac + XXL demander à avoir des billets de 500 euros, car sur le marché au noir tunisien les billets sont plus chère.

et que le marché au noir, ainsi que divers délis arrivent à trouver des soutiens chez certains personnes de l'admnistration.

ça veut dire quoi? que l'état montre des signes de faiblesse vis à vis de certains actes et n'est pas en mesure de renverser la tendance.

Faut-il pour autant s'appuyer sur cette faiblesse pour achever la victime.

Moi je ne le crois pas et pense plus qu'il faudrait que l'on trouve tous l'énergie pour renforcer l'état, pour qu'il puisse renvercer le rapport de force avec les malfaiteurs.

Tun-68 a dit…

tous ça pour te dire que lorsque les actions ont un réel poids, elles s'imposent d'elles-mêmes. Et si tes amis n'ont pas fait le poids c'est qu'ils ne sont pas crédibles.

Et s'ils étaient crédibles je me ferais un plaisir de les aider sans rien attendre en retour.

révolté a dit…

"on fait il y a un truc qui ne va pas, c'est la manière de débattre, avec des je ne suis pas certain mais je crois que, on finit par ne plus accorder de crédit à rien"

C'est parce que l'on a pas de chiffre sûre que l'on est obligé de parler comme ça et c'est embêtant je suis d'accord avec toi .


Tu sais ça a toujours été comme ça avec les dinars à la sortie du territoire tunisien . Généralement quand c'est des petites sommes, les voyageurs n'ont pas le temps des les expédier par la poste comme le leur demande le douanier alors ils les lui abandonnent et ça lui arrondi ses fins de moi

Pour sortir les milliers d'euros, ils ne se salissent même pas ils ont des porteurs de valise . C'est vrai que les 500 euros sont très prisés sur le marché noir, du fait
qu'il est plus facile de faire sortir des grosses sommes .


Il y a une époque j'ai eu affaire régulièrement avec les services douaniers, il y a vait toujours un petit backchich à donner c'était de coutume et on ne pouvait pas y échapper . Mais au moins à cette époque la recette des douanes encaissait de l'argent en guise de paiement des droits de douane . Généralement comme c'était de l'espèce dans certains cas il fallait se rendre à un bureau de poste pour les payer . Plus tard les loups se sont immiscés dans nos affaires et nous ont imposés de passer par eux . On payait une somme forfaitaire en guise de frais de douane et eux s'arrangeait pour payer le vrai prix qui était inférieur . Au début ça allait puisque la recette des douanes devait encaisser des paiement et puis est arrivé la seconde famille et les autres cousins et je ne sais quoi qui était un peu moins scrupuleux que la famille la plus proche. Il y a eu des retards de paiements, ils encaissaient les frais de douane mais ne les rétroçédaient pas à la recette .
En faites ces gens là avaient obtenus le droit exclusif d'importer une catégorie de marchandise déterminée et ils nous en faisaient profiter moyennant finance . J'ai à peine fait un an avec eux et j'ai arrêté, d'autres ont poursuivis et se sont enrichis . Ils se fouttaient même de ma gueule en me voyant arrêter mon commerce .

Ce que je veux te montrer , c'est que le citoyen tant qu'il y trouve son compte n'en à rien à fouttre de l'économie du pays et de la recette des douanes . Ce qui intéresse le citoyen c'est sa poche, le reste il s'en fout . Tant que lui gagne de l'argent, il s'en fout que les autres ne paient pas la recette des douanes . ILs s'en fouttent aussi que l'argent se concentre dans quelques mains au lieu de tourner entre toutes les mains des tunisiens .
Cette mentalité là, tu espères la changer comment ?

Si tu leur parle comme tu le fais, ils vont se fouttre de ta gueule, ils vont dire il est fou celui là .

Un gars qui pense au pays avant de penser à sa poche est un fou chez nous et je l'ai vécue pendant assez longtemps cette situation de fou .

Pour nous tunisien l'honnêteté ne paie pas, par conséquent, elle ne peut pas être de règle .

Tun-68 a dit…

Ce n'est pas une fatalité. Pendant plus de dix ans Bernard Tapi était un héro à la télé, un ami de tous, on avait l’impression que rien ne lui résistait. D’un jour à l’autre il est tombé et maintenant il est plus bas que terre.
Ça sera la même chose, pour les tunisiens qui ne pensent pas à l’intérêt général.

Tun-68 a dit…

en fait tu es anonyme, tu parles de famille, de produits, tu peux au moyen donner des noms sur mon blog, tu aideras à faire basculer la peur dans l'autre camps.

révolté a dit…

"en fait tu es anonyme, tu parles de famille, de produits, tu peux au moyen donner des noms sur mon blog, tu aideras à faire basculer la peur dans l'autre camps."

La peur à déjà basculer dans l'autre camps, d'ailleurs tu remarqueras qu'il y a moins de déplacement .
Par contre je ne sais pas si les familles en question ont vraiment conscience qu'un changement est en cours de route et qu'ils risquent peut-être d'être balayé .

Les gens en ont tellement marre et cela devient de plus en plus visible, mais ils ont tous la tête sur leurs trésors et sur ce qu'ils pourraient encore ramassés . C'est peut-être cela qui fait qu'ils ne voient rien venir .


Pour en revenir au nom et aux familles, tout le monde les connait et c'est bien pour cela que je ne voulais pas les citer .
Mais puisque tu y tiens, la première license d'importation était au nom de najmedine ba le frère de kaïs ba . Plus tard, il y aura d'autres noms, comme les tripolitains qui eux sont à mon avis pire que les premiers parce qu'ils devaient être plus affamés .
Tu parles de famille, ils encaissaient l'argent et ne le rétrocédaient pas à la recette des douanes . Il leur suffisaient juste de prendre leurs part au passage, mais non, eux voulaient la totalité pour eux .

Bref quand un beau jour, les industriels se sont pleins de toute cette marchandise(toute la marchandise ne posait pas problème de concurrence mais certaines si) qui entraient sans droit de douane et qui leur faisait concurrence . Le big boss en a fait la remarque au ministre du commerce qui avait accordé les license qui lui même à rejeté la balle dans le camp du ministre des finances . Personne n'osait dire que c'était les parents du big boss qui bénéficiaient de toutes ces licenses d'imports(des vrais passe-droits) et que finalement je pense que quelqu'un s'est décidé à lui montré les noms des personnes incriminés . Donc ils leur à donner l'ordre de ne pas renouveller ces licenses au delà du 31 décembre 2006 . Actuellement si ces licences sont toujours bloquées c'est parce qu'un ministre des finances ou un sous-frire à constaté que la quantité de marchandises rentrés est plus importante que l'argent encaissé .


Ils ont dépassés les bornes avec leur cupidité .
Ca fait un sacré manque à gagné pour les caisses de l'état .
Ceci dit les passes droits existent toujours mais de manières un peu moins visibles d'une part et je pense que ces passes droits sont réservés à quelques un parmi les très très proches .
De toute fçon, ils ne lâchent rien si ce n'est pas les license d'import-export, ils se trournent vers l'enseignement ou un autre domaine qui leur paraitra juteux .

Tun-68 a dit…

ba c'est un nom de famille ou un code?

révolté a dit…

"ba c'est un nom de famille ou un code?"

Drôle de question que tu poses là .

Tu fais ce que tu veux, mais je préfère qu'un maximum de gens lise ton blog plutôt que de le voir censurer . Ca nous avancera à quoi après ?
Et puis avec les prénoms cités, c'est déjà pas mal je crois non ?

Je ne pense pas qu'il existe une seule personne en tunisie qui ignore ce prénom . Mais bon puisque tu y tiens vraiment il s'agit de kaïs ben ali . C'est pas un problème pour moi de le crier sur les toits et je ne me gêne pas pour le faire . Seulement lorsque je le crie sur tous les toits, je connais la portée de ma voix et je maitrîse tout le processus de transmission d'information . Je suis le premier averti s'il y a une rupture dans la chaine de transmission de l'information puisque je serai le premier à être neutralisé .
Alors qu'avec un blog, tu ne maitrise pas tout et même des fois rien . Tu ne peux pas forcer le barrage .

Bref on s'en fout ce n'est pas ça le plus grave .

Ce qui est grave c'est qu'un container sorte de douane en une journée pour être mis à la consommation alors qu'une machine necessaire à une entreprise mettre beaucoup plus longtemps .
Il y en a marre de cette administration héritée de l'époque coloniale . On peut pas continuer comme ça .
Un exemple bête, l'année dernière, il y eu un manque en machine pour assurer la moisson . Imagines une situation ou tu aurais des machines coincées en douane alors que les agriculteurs en ont un cruel besoin . Tu crois que tu serais éloigné de la réalité en pensant qu'une chose pareil est possible chez nous ?
Détrompes toi , c'est souvent le cas malheureusement et il se peut que ce type de machine soit libéré après la récolte . C'est ça l'administration tunisienne et cela est due non pas uniquement au pouvoir mais aussi et surtout aux fonctionnaires qui sen foutent de tes problèmes .

C'est toujours le même problème de l'égoïsme qui sévit chez nous . Je t'assure, je suis confronté à des situations ou j'ai souvent des cas d'égoïsme de ce type devant moi .

J'espère bien que cette mentalité va changer . Je t'assure sans un tel frein, nous serions très très fort . Je suis confiant dans nos capacités mais le problème c'est toujours cette individualisme qui anihile tous nos efforts .

Autre chose encore que je tenais à signaler . Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais je voulais aussi te dire qu'il y a un autre grand problème en tunisie par rapport aux citoyens .

C'est le problème de la cupidité, du vol, de la malhonnêteté, de l'abus de confiance . Il n'y a pas un tunisien de l'étranger qui ne se plaint pas de s'être fait arnaquer par un tunisien résidant .
Pourquoi ? Alors que ce tunisien résidant pourrait béneficier d'une ressource à long terme, il se retrouve toujours à choisir le court terme . Il vole l'argent et le considère comme un dû, en espérant ainsi que la manne étrangère ne viendra pas à se tarir . Il ne veut absolument pas passer pour un voleur et fera tout pour ça, histoire de pouvoir recommencer avec un autre .

Le résultat, les gens qui avaient de l'ambition pour leur pays et qui voulaient lancer une activité tout en continuant leur vie à l'étranger, se retrouvent dégouté à tous jamais de toute idée d'entreprendre en tunisie .

Ca c'est un grand manque pour la tunisie, par ce que tout le monde n'est pas prêt a rentrer au bled ou à faire des voyages réguliers . Ils veulent pouvoir déléguer en toute confiance mais malheureusement leurs associés ne se montrent jamais à la hauteur .

C'etait un aspect que je tenais absolument à souligner comme je sais que tu es quelqu'un qui s'interesse au développement de son pays .